Boumettes de l’Eté c’était bien !

Boumettes de l’Eté c’était bien !

Retour sur un été festif !

Cet été, Houston Accueil a organisé trois événements mémorables sur le thème des vins et spiritueux français : des occasions festives pour chacun d’en apprendre un peu plus sur ce patrimoine renommé avec l’aide de BCI.

Boumettes de l'Eté c'était bien !

Première date : 10 juin 2021 et sa soiree Champagne !
Rendez-vous à l’atelier de Sébastien Boileau, ou Mister D 1987. Artiste de street-art installé à Houston depuis 1998, il nous invite dans son atelier qui déborde d’œuvres d’art colorés et saisissantes. L’œuvre la plus magistrale de l’atelier occupe tout un mur : il s’agit d’un tableau inspiré de la Création d’Adam de Michel-Ange (sur le plafond de la chapelle Sixtine) constitué de 800 bombes de peintures recyclées. Le nom de cette œuvre est un message fort et un joli jeu de mot : Préservons la Création !

Le lieu est exceptionnel, ainsi que la dégustation de champagne prévue pour l’occasion. Notre maître de cérémonie Jean-François Bonneté nous livre son savoir sur ces vins pétillants réputés à travers le monde, et des grandes maisons qui les produisent. Comme dans tous les vins, le cépage est d’une grande importance et la majorité des Champagnes sont composés à partir de trois cépages principaux : pinot noir, meunier et chardonnay.

Le premier Champagne suscite de la surprise de la part des participants : en effet, il ne contient que très peu de bulles. C’est une des nombreuses choses à retenir de cette dégustation : les grands Champagnes ne sont pas forcément pétillants. C’est la finesse des bulles qui est le travail majeur sur le vin et pas la quantité !
Nous apprenons aussi d’où vient la tradition de sabrer le Champagne : il s’agit d’une technique popularisée par les hussards de l’armée de Napoléon, qui fêtaient les victoires de l’armée impériale par l’ouverture de nombreuses bouteilles “à la hussarde”.

Cet événement est une très belle réussite, une rencontre entre l’art moderne et la tradition des vignobles français.

Deuxième date : 26 juin 2021 !
Aujourd’hui, sortons les cahiers : c’est l’heure de la leçon de mixologie. Cette classe ne se tient pas face à un tableau noir, mais dans un cadre magnifique : c’est au Colonial, dans le quartier de River Oaks que se déroule notre cours. Ce restaurant nous plonge dans l’époque coloniale en Asie du Sud-Est, et nous accueille devant un bar resplendissant et bien fourni.

Pour les participants, c’est la (re)découverte de 4 recettes classiques de cocktails mythiques, revisitées pour l’occasion : un Daïquiri, un Sidecar, un french 75 et un Gin Tonic. Tout le monde participe à l’élaboration de son cocktail, et reproduit les gestes d’un barman professionnel avec plus ou moins d’assurance.

Comme toujours, nous apprenons énormément sur la thématique du jour et sommes tous passionnés par l’histoire du Cocktail et ses grands amateurs au sein de la Génération Perdue, notamment Ernest Hemingway. Nous découvrons comment se constitue un cocktail avec les saveurs acides et sucrées majoritaires, combien la qualité du spiritueux est fondamentale, eou encore la différence entre le mélange à la cuillère et au shaker (pour les fans de James Bond) !

A essayer chez vous !
On vous partage la recette du Gascon Sidecar (testé et approuvé durant l’événement !)

2 oz d’Armagnac (Marquis de Montesquiou)
1 oz de Triple Sec (Gabriel Boudier)
¾ oz de jus de citron

Troisième date : 9 juillet 2021 !
L’été bat son plein à Houston et c’est l’heure de notre troisième rendez-vous. Cette fois, il s’agit d’un blindtest de vins rosés. Les dégustations à l’aveugle sont des exercices pratiqués fréquemment par les experts du vin pour entraîner leurs sens et approfondir leurs connaissances. Aujourd’hui, à notre tour de nous y frotter !

Nous nous retrouvons chez L’Artisan, dans une jolie salle privatisée pour l’occasion. Devant nous, 5 verres de vins rosés de différentes origines : il est l’heure de commencer notre dégustation.

Dans un premier temps, nous examinons leurs robes : leur aspect et leur couleur. Cette première étape donne déjà des indices sur l’origine du vin. Par exemple, les vins rosés de Côtes de Provence sont généralement très clairs, alors que les rosés d’Anjou sont plus foncés et sirupeux.

Puis, il faut analyser le nez du vin (c’est-à-dire ses arômes) et tenter d’y découvrir des notes de fleurs, de fruits blancs, de fruits confits, parfois même de tabac, de cuir ou d’écorce. Dernière étape, goûter ! Même si les saveurs sont souvent cohérentes avec les arômes, d’autres notes se détachent et, pour l’exercice, nous devons apprécier l’intensité, l’équilibre et la longueur en bouche des 5 différents vins pour essayer de les distinguer.

Une fois la dégustation terminée et nos fiches d’analyse remplies, il est temps d’essayer de deviner l’origine du vin. Pour ce qui est du pays, nous nous en sortons bien : 4 des 5 vins sont français, et un d’entre eux est un Malbec argentin. Par contre, en ce qui concerne la région ou l’appellation, l’analyse est beaucoup plus compliquée. La leçon à tirer de cet événement est qu’il faut poursuivre l’entraînement de nos papilles et de nos narines en buvant du rosé !

Houston Accueil remercie chaleureusement BCI et particulièrement M. Jean-François Bonneté pour la grande qualité de ce partenariat qui nous a enchanté tout l’été.

Et on ne s’arrête pas là ! Rendez-vous à tous en Novembre pour une nouvelle édition des Boumettes : nous vous invitons à nous rejoindre autour d’un brunch à la découverte des apéritifs français !